DAAF – Détecteur Autonomes Avertisseurs de Fumée

Où placer son détecteur de fumée ?

Installez votre détecteur de fumée en position centrale du logement et au plus près des chambres, évitez la salle de bain et la cuisine.
Au plafond car la fumée étant plus chaude que l’air ambiant elle monte et s’accumule en partie haute de la pièce.
Au centre du plafond est le meilleur emplacement possible avec la possibilité de se décaler sur les bord sans jamais s’approcher à moins de 60 cm de ceux-ci.
Il est possible de le placer sur un mur entre 20 et 30 cm du plafond (solution à ne pas privilégier ou systématiser).
Positionner le détecteur de fumée au plus près de la ou des chambre(s) principale(s).
Enfin, faites un test mensuel pour vérifier l’état du et surtout des piles.

La loi impose un détecteur de fumée au minimum par habitation quel qu’en soit la superficie et le nombre d’étage.

Cela semble suffisant pour les petites surfaces inférieures à 60 m2 (studio-chambre d’étudiant-appartement ou petites maisons de deux trois pièces sur un seul niveau) mais au-delà il est vivement recommandé d’augmenter le nombre de détecteurs de fumée, pour permettre la rapidité de déclenchement de l’alarme

Obligation d’installation d’un DAAF

La loi ALUR(1) , publiée au Journal Officiel en date du 26 mars 2014 modifie la loi n°2010-238 du 9 mars 2010, visant à rendre obligatoire l’installation de détecteurs autonomes avertisseurs de fumée (DAAF) dans tous les lieux d’habitation avant le 8 mars 2015, et clarifie les obligations de chacun des intervenants.

Ainsi, l’obligation d’installer au moins un détecteur normalisé dans le logement incombe à son propriétaire. Celui-ci doit par ailleurs s’assurer de son bon fonctionnement lors de l’état des lieux si le logement est mis en location. Toutefois, seul l’occupant du logement (propriétaire ou locataire) devra veiller à l’entretien, au bon fonctionnement et assurer le renouvellement du dispositif.

Enfin, l’obligation d’installation du dispositif faite au propriétaire d’un logement loué au moment de l’entrée en vigueur de l’article 1er de la loi de 2010 peut être satisfaite soit par la fourniture d’un DAAF à son locataire, soit par le remboursement au locataire de l’achat du dispositif.

Le décret du 10 janvier 2011(2) relatif à l’installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d’habitation fixe les « caractéristiques techniques du détecteur normalisé ».

L’arrêté du 5 février 2013(3) précise les exigences auxquelles doit répondre le détecteur de fumée normalisé installé dans chaque logement, les conditions de son installation, de son entretien et de son fonctionnement. Il caractérise également la notification de l’installation du détecteur de fumée normalisé qui doit être réalisé entre occupant et assureur.

1) Loi n° 2014-366 du 24 mars 2014 pour l’accès au logement et un urbanisme rénové
(2) Décret n° 2011-36 du 10 janvier 2011 relatif à l’installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d’habitation
(3) Arrêté du 5 février 2013 relatif à l’application des articles R. 129-12 à R. 129-15 du Code de la construction et de l’habitation

Diagnostic immobilier Paris – Toulouse – Nanterre – Boulogne-Billancourt – Albi – Montauban – Castres – Muret – Pamiers – Saint-Girons – Saint-Denis – Bobigny – Le Rainay – Nogent-sur-Marne – Créteil – Antony

DEMANDE DE DEVIS

Cliquez ici pour nous faire une demande de devis